Information sur le Costa Rica

Le Costa Rica est un vrai paradis !

Punta LeonaAvec ses plages de sable blanc et de sable noir (volcanique), on peut y pratiquer le surf et la plongée en apnée ou tout simplement se prélasser dans l’eau chaude. On y retrouve des volcans actifs et des forêts tropicales des plus imposantes. . On peu facilement se déplacer en tout sécurité en voiture de location, en avion ou en autobus publics.

La plupart des chaînes de montagnes sont volcaniques et plusieurs sont accessibles aux visiteurs. Vous trouverez par exemple dans la province de Cartago, le volcan Irazu qui fit éruption au début des années soixante. Le volcan Poas possède le plus grand cratère actif au monde et le volcan Arenal menaçait il y moins de 2 ans des milliers de visiteurs par année avec sa constante coulée de roches brûlantes qui dévalaient de ses pentes.

Points essentiels

  • Capitale : San Jose
  • Devise : Colon
  • Electricité : 110 V, 60 Hz
  • Formalités d’entrées :
    Un passeport valide et le billet d’aller et de retour sont requis. Le voyageur a la responsabilité de vérifier auprès de l’ambassade du pays pour les renseignements les plus à jour.
  • Fuseau GMT : -6 hres. L’heure avancée ne s’applique pas.
  • Gouvernement : République démocratique
  • Langues : Espagnol et un peu d’Anglais
  • Lignes Aériennes Nationales : Sansa, Nature Air
  • Permis de conduire :
    Un permis international est recommandé mais votre propre permis est valide pour les premiers trois mois. Doit avoir 21 ans.
  • Population : Approx. 4,253,877
  • Religion : 76% Catholique Romain, 14% Évangéliste, autre 10%
  • Saison Touristique : Décembre à mai
  • Superficie : 51,100 km2
  • Vaccins Requis : Aucun
  • Affaires étrangères et Commerce international Canada :
    Consultez la fiche “Conseils et avertissements par pays” pour Costa rica

Cuisine

gallo-pintoLa cuisine costaricaine est reconnue comme étant goûteuse mais relativement douce comparée aux pays voisins et remplie de délicieux fruits de mer de la côte, de fruits et de légumes frais. Le déjeuner préféré est le Gallo pinto qui consiste en un mélange de riz et de fèves avec un peu de coriandre et d’oignons. C’est habituellement accompagné, comme la plupart des autres plats, de sauce Lizano, une salsa douce et légèrement sucrée avec un soupçon de curie. La crème sûre costaricaine Natilla est quelques fois ajoutée comme variante.

Le mets traditionnel national s’appelle Casado (qui veut dire marié) et contient du riz et des fèves avec de la viande, du poulet, du porc ou du poisson et est toujours servi avec une salade et du plantain frit ou un morceau de fromage blanc en accompagnement. Un autre plat typique consiste en un oeuf sur le poulet avec du riz et des fèves, des légumes, du plantain frit et des bananes cuites. Les autres plats de base comprennent les tortillas de maïs, le fromage blanc, le picadillos (une combinaison de viande et de légumes garnie d’épices), tamales (pâte à base de maïs), chorreadas (crêpes de maïs), pozole (soupe de maïs) et empanadas (chaussons à base de maïs fourrés de fèves, fromage ou viande). Les légumes habituellement qui sont utilisés dans le picadillos sont les pommes de terre, les haricots verts, les fèves vertes, les courges ayote, les chayottes et les courgettes.

La culture de base du café, de la banane et du plantain sont aussi les trois principales exportations du pays. Le café du Costa Rica jouit d’une popularité mondiale avec sept variétés cultivées dans le pays. Les Refrescos sont des breuvages faits de fruits frais (cas, guanabana, melon d’eau, mûres, fraises et fruit de la passion), de sucre et soit d’eau ou de lait.

L’Agua Dulce (eau sucrée) est faite de tapa de dulce (jus de canne à sucre bouillie caramélisé) qui est dissout dans l’eau bouillante ou le lait.La canne à sucre fermentée est utilisée pour produire la boisson alcoolique nationale appelée Guaro. Elle est semblable à la vodka et on la boit habituellement avec de l’eau et du citron. Les bières les plus populaires du pays sont la Pilsen et Imperial.

Culture

ticaLes traditions et la culture costaricaine ont une forte influence espagnole mieux représentés dans la langue, la religion catholique, l’architecture des églises et quelques édifices historiques. L’influence indigène demeure toutefois minime et la plupart du temps interprétée dans la cuisine de base au maïs, l’artisanat, la céramique et la vannerie.

Les esclaves africains, amenés durant le 17ème et le 18ème siècle, ont laissé leur marque dans la gastronomie, la musique et l’architecture. Plusieurs Chinois et Italiens y ont immigrés pour la construction du chemin de fer durant les années 1900.Les habitants s’appellent tico ou tica (femelle). Cela provient de l’utilisation populaire du suffixe diminutif tico ajouté à plusieurs mots pour paraître plus courtois et poli.

Les Costaricains sont reconnus comme étant très amicaux, serviables, décontractés, pas pressés, éduqués et sensibles à l’environnement. Prendre le temps avec la famille et les amis est primordiale. Les visiteurs sont normalement appelés Gringos mais non au sens péjoratif du terme comme dans d’autres pays d’Amérique Latine.

pura vidaL’expression commune Pura Vida (vie pure) qui veut dire, c’est la vie!, c’est cool!, englobe vraiment le style de vie et est utilisé largement dans les conversations.La musique folklorique costaricaine comprend des rythmes connus sous le nom de tambito et punto.

La danse folklorique Punto Guanacasteco est exécutée par des couples. L’héritage musical africain est aussi présent avec les sons de rumba, calypso et reggae. La musique Rock est aussi très populaire et un nouveau style de rock local a émergé il y a de cela 20 ans comme les groupes de Gandhi, Evolucion et Kadeho.

Géographie

Volcan_PoasLes terres du Costa Rica sont principalement d’origine volcanique et forme un système de montagnes qui s’étend au milieu et à travers le pays : la Cordillera Guanacasle, la Cordillera Central et la Cordillera de l’Alamanca. Quelques-uns de ces volcans demeurent actifs (le volcan Arenal, le volcan Irazu, le volcan Rincor de la Vieja et le volcan Turrialba) en font une visite intéressante. Le Cerro Chirripo à 3,810 a le plus haut sommet du pays.

Le Costa Rica est politiquement séparé en sept provinces : San Jose, Heredia, Alajuela, Cartago Limon, Puntarenas et Guanacaste. Le pays joue pour une grande part dans l’éco-zone néotropique, les terres qui forment un pont naturel entre l’Amérique du Nord et du Sud, facilitent ainsi le déplacement et le regroupement de nombreux animaux et d’espèces de plantes.

Histoire

Basilica_CartagoMême si nous savons maintenant qu’il y avait des humains qui habitaient le Costa Rica depuis les temps précolombiens, la population d’aujourd’hui est composée principalement de descendants européens. Peu d’indigènes survécurent au contact des colons européens. La population indigène d’aujourd’hui ne représente qu’un faible 1%.

Christophe Colomb fut le premier à accoster sur les rives du Costa Rica en 1502. Après plusieurs tentatives ratées causées par les maladies, la chaleur, la résistance des indigènes et les attaques de pirates, les colons espagnols commencèrent à s’y établir en 1522. Le Costa Rica demeura une colonie espagnole pendant trois siècles jusqu’en 1821 quand le pays se joignit à d’autres provinces d’Amérique Centrale en une déclaration commune d’indépendance de l’Espagne. Le Costa Rica proclama sa souveraineté et son indépendance avec la fin des Provinces Unies de l’Amérique Centrale.

Plusieurs facteurs uniques contribuèrent au développement d’une société autonome, individualiste agraire et égalitaire. Le Costa Rica a toujours été paisible et démocratique. Seulement deux incidents violents survinrent (Federico Tinoco imposa sa dictature de 1917 à 1919 et Jose Figueres souleva une armée en 1948). L’armée fut abolie en 1948.

Nature

Bajo_del_ToroLe Costa Rica abrite une riche variété de plantes et d’animaux, contenant 6% de la biodiversité de la planète; et 25% des terres sont désignées réserves et forêts protégées. On confie à l’Instituto Nacional de Biodiversidad toute la recherche en génétique et en biochimie.

À ce jour, le Costa Rica compte 850 espèces d’oiseaux, 228 espèces de mammifères, 218 espèces de reptiles, 160 espèces d’amphibiens, 360,000 espèces d’insectes et 10,353 espèces de plantes. On aperçoit de préférence les tortues caouannes, plusieurs espèces de singes et le paresseux à trois orteils.La liste des parcs naturels est longue et on ne peut pas tous les voir dans un seul voyage. Quelques-uns sortent du rang en popularité pour les voyageurs : La réserve de la forêt tropicale Monteverde, le parc national Tortuguero, le parc national Manuel Antonio et le parc national Corcovado.

Tous les volcans du Costa Rica sont désignés parcs nationaux et attirent toujours les visiteurs. Le volcan Irazu demeure stupéfiant avec son cratère d’eau verte. Un sentier a été établi autour du volcan Turrialba. Le volcan actif Arenal fesait encore il y a pas si longtemps éruption environ 40 fois par jour et le meilleur temps pour la visite etait le soir quand vous pouviez apercevoir les flots de lave.

Sports

surf-costa-ricaS’il y a un sport où les Costaricain excellent, c’est bien le surf, haut la main. La vraie attraction pour les surfeurs est la variété des catégories de surf et des vagues l’année durant. Particulièrement la côte Pacifique qui a un des meilleurs surfs de l’Amérique Centrale. Tamarindo et Jaco sont les plages parfaites pour apprendre le surf, tandis que Santa Teresa est idéale pour les surfeurs avancés.

 

Voici une brève liste de d’autres activités à choisir :

  • Motocyclette
  • Observation des oiseaux
  • Pêche
  • Golf
  • Marche et randonnée
  • Équitation
  • Escalade de rochers
  • Plongée sous-marine et en apnée
  • Deltaplane, parapente et aérostier
  • Tour de parachute
  • Planche à voile
  • Descente de rivières, kayakiste et canoéisme

À SAVOIR

Banques Et Argent

1000-colonesLa monnaie locale s’appelle Colon d’après Christophe Colomb. La devise subit une inflation à un rythme effarant et les contrefaçons sont monnaie courante. Le taux de change est d’environ 500 colons pour un dollar américain.

Il est simplement recommandé de transporter des dollars américains en petites coupures puisque les régions touristiques ont les prix en dollars américains. Les banques sont faciles à trouver mais toujours accompagnées de longs délais. Les chèques de voyageurs en dollars américains, sont difficilement échangeable, sauf dans les banques mais des frais sont exigés. On retrouve les guichets ATM dans la plupart des endroits qui fournit des dollars américains et des colons. Les frais pour l’usage du guichet automatique ‘”ATM” sont les frais de votre banque, plus environ 5% de frais supplémentaires (commission) pour la banque du Costa Rica. Les principales cartes de crédit sont acceptées dans les principales stations touristiques et non dans les régions plus rurales.

Climat

Étant situé près de l’équateur, le Costa Rica demeure pratiquement tropical à l’année longue. Cependant, on doit considérer le facteur d’élévation et les pluies. Du point de vue climat, les saisons sont divisées en deux périodes : la saison sèche, l’été qui est de décembre à mai, la saison verte, l’hiver, de mai à novembre ou en plusieurs endroits, il pleut continuellement.L’endroit qui reçoit le plus de pluie sont les pentes des Caraïbes des montagnes de la Central Cordilera. L’humidité est plus intense sur le côté Caraïbe que sur le côté Pacifique. La température moyenne annuelle sur les terres basses de la côte est d’environ 31° C, de 21° C dans les terres et en dessous de 10° C aux sommets des plus hautes montagnes. Pour la température moyenne mensuelle, SVP, vous référer à la destination de votre choix.

Météo Costa Rica >>

Communication

Le code du pays est 506. Il n’y a pas de codes régionaux, les numéros locaux ont huit chiffres. Les services de télécommunications modernes, Instituto Costarricense de Electricidad, sont fournis par le gouvernement. Les appels directs, télégrammes, télécopieurs, téléphones cellulaires et Internet sont disponibles. On peut trouver facilement les cafés Internet dans les endroits touristiques ainsi que dans les hôtels. Il y a un journal anglophone, The Tico Times. Et celui en espagnol,  la Nacion. Vérifiez  la Nacion ocio pour la dernière liste musicale, le théâtre et les représentations de danses.

Fêtes Officielles

1er janvier – Jour de l’An
Mars/avril – Pâques
11 avril – Fête de Juan Santamaria (héros national)
1 mai – Fête du travail
25 juillet – Fête de Guanacaste
2 août – Fête de la Vierge des Anges (Sainte patronne)
15 août – Fête des mères
24 août – Fête des parcs nationaux
15 septembre – Fête de l’Indépendance
12 octobre – Fête de Colomb / Dia de la Raza
25 décembre – Noël

Magasinage

SarchiL’artisanat qui vaut la peine d’être acheté est rare au Costa Rica. Les exceptions remarquables seraient les gravures sur bois et la poterie. Un bon exemple sont les répliques très colorées de la charrette à bœufs costaricaine. Elles sont particulièrement populaires dans les ateliers d’artisanats de la ville de Sarchi aussi connue pour ses meubles. Les Costaricains reproduisent aussi de merveilleux bijoux en or de la période précolombienne.

La seule chose que vous devriez acheter en grande quantité est le café costaricain. Avec sept différentes zones de production, vous êtes assuré d’en trouver un à votre goût. Tous les cafés sont strictement Arabica. Les marques  de Café Britt et le café Tres Generaciones de Doka Estate sont les plus répandues. Achetez les grains non moulus (grano entero) parce que les grains moulus locaux sont plus fins et peuvent contenir du sucre ajouté.

Moyen De Transport

aeroport san joseIl y a trois principaux aéroports au Costa Rica : L’aéroport International Juan Santamaria est situé près de la capitale de San Jose ; l’aéroport International Daniel Oduber  Quiros est près de Liberia et est la plus rapprochée de la côte Nord-Ouest du Pacifique. Pour l’utilisation de vols domestiques et de vols nolisés internationaux, l’aéroport Tobias Bolanos est situé à Pavas, une banlieue de San Jose. Si vous arrivez par la mer, plusieurs ports internationaux vous accueilleront.

L’autoroute Panaméricaine Interamericana parcours tout le Costa Rica et est le principal point d’entrée pour les voitures. Plusieurs routes du Costa Rica sont en mauvaise condition, criblées de nids de poules et plusieurs ne sont pas pavées. Un GPS et une bonne carte routière contenant les petites villes est essentielle puisque les pancartes routières sont peu nombreuses ou précises.

map transport Costa RicaIl y a un grand réseau d’autobus dans le pays dont quelques destinations internationales à tarifs raisonnables et des sièges confortables. Les taxis sont sécuritaires en autant que vous choisissiez des compagnies reconnues. Le service de taxi national a des véhicules rouges. Les taxis sont orange à l’aéroport international Juan Santamaria. À San Jose les taxis ont des compteurs mais en province, vous devriez convenir d’un montant à l’avance.

Santé

La meilleure façon de rester en santé au Costa Rica est d’utiliser son bon jugement quant à la nourriture et aux boissons. Même si l’eau est considérée potable, il est fortement recommandé de boire de l’eau embouteillée surtout au début de vos vacances.

Voici une liste de malaises communs :

  • Coup de soleil ou insolation. Protégez-vous avec une bonne crème solaire. Trop de soleil peu donner la gastro.
  • Diarrhée et gastro arrive à l’occasion puisque notre estomac n’est pas habitué aux bactéries des aliments que l’on retrouve ici et aussi à autant de légumineuses. Soyez raisonnable allez-y molo au début avec les légumineuses, le temps d’habituer vos intestins. Dans les cas extrêmes de diarrhée et gastro, vous devriez définitivement apporter un échantillon de selle au laboratoire pour fin d’analyse. La dysenterie amibienne ou autre forme de parasite pourraient en être la cause et est facile à traiter.
  •  Fièvre dengue et leptospirose existe au Costa Rica. Même s’il existe très peu de chance de contracter des maladies tropicales sérieuses au Costa Rica, spécialement si vous vous limitez aux régions touristiques, vous devriez idéalement être inoculé.
  • Contre-courant, les courants ascendants qui retourne à la mer sont très communs. Si vous vous trouvez dans cette situation, nagez parallèlement à la plage jusqu’à ce que vous sortiez de l’endroit du courant.
  • Il y a plusieurs espèces de serpents venimeux et d’insectes (serpents, scorpions, araignées veuve noire, tarentules, fourmis phalange, etc.), mais ils ne devraient pas devenir une grande frayeur. Surveillez seulement où vous placez vos mains et secouez vos vêtements et vos souliers avant de les porter, sont de bonnes idées.
  • Les piqûres d’insectes peuvent devenir une nuisance dans les forêts tropicales, alors apportez un chasse moustiques.
  • Il n’y a pas de vaccins requis pour entrer au pays . Les vaccins suivants sont hautement recommandés pour toutes destinations tropicales : hépatite A et B, rage, typhoïde, tétanos et fièvre jaune.

Sécurité

Le Costa Rica a toujours été considéré relativement sécuritaire et ses habitants réputés comme bons samaritains. Cependant, le crime a augmenté ces dernières années, impliquant surtout des vols et des pickpockets. Ne transportez pas de porte-feuille dans votre poche arrière, ne portez rien de valeur, soyez discret avec les caméras, surveillez vos effets en tout temps.

La même chose s’applique pour votre chambre d’hôtel et votre voiture de location, ne laissez rien derrière. Vous devriez même surveiller vos bagages en tout temps si vous voyagez par autobus. Des précautions supplémentaires devront être prises avec les voitures de location car elles sont facilement identifiables. Ne stationnez jamais sur la rue, utilisez toujours les stationnements publics. Méfiez-vous des étrangers qui arrêtent pour vous apporter de l’aide si votre voiture est en panne.

Taxes Et Pourboire

Une taxe de départ de 29 $ américain par personne doit être acquittée à votre départ du pays.La taxe gouvernementale est de 13% et est chargée sur tous les produits et services. Les hôtels chargent une taxe de 16.3%. Les restaurants chargent une taxe de 13% et ajoutent un pourboire de 10%. Les pourboires sont coutumiers pour les bellboys, les portiers et les guides. Les taxis ne reçoivent aucun pourboire.